Points de vue

Couple Kisses During Vancouver Riot

Même scène, différents points de vue.

La première photo, somptueuse, présente un couple d’amoureux s’embrassant passionnément, allongé sur le sol, au beau milieu d’une émeute urbaine. Qu’importe les flammes, les émeutiers ou les forces de l’ordre, l’amour n’attend pas ! S’il fallait sous-titrer cette image, « faites l’amour, pas la guerre » serait sans surprise le slogan le plus approprié.

le second cliché est en revanche très commun. Moins glamour, la technique est également loin d’être aussi travaillée que la première prise par le photographe Rich Lam. Cet autre angle de vue amène aussi certaines questions. N’est-ce là qu’une photo préparée, mise en scène destinée à faire du buzz ? Assiste-t-on à une agression ? Rien de tout cela.

Couple Kisses During Vancouver Riot

Couple Kisses During Vancouver Riot

Remettons les deux scènes dans leur contexte.

À ce moment-là, la finale de hockey sur glace tourne mal pour les Canucks, une équipe locale. Elle perd la Stanley Cup face aux Bruins de Boston. Les supporters des Canucks, sans doute imbibés de nombreux litres de bière, ne l’entendent pas de cette oreille et décident de laisser éclater leur colère dans la rue. La foule déchaînée saccage alors toute la ville, forçant la police à intervenir, parfois vigoureusement.

Dans l’action, la jeune femme – selon plusieurs articles anglophones (MSNBC, The Vancouver Sun, The Guardian) consacrés à cette affaire – a été prise dans la bousculade qui a opposé les policiers anti-émeute aux supporters. Blessée, elle s’est retrouvée sur le bitume. Son compagnon s’est alors allongé près d’elle pour s’assurer de son état, la réconforter et – surtout – l’embrasser.

Tout s’éclaire.

Photos : Rich Lam // ?