Tokyo Day 1 – 24 mars 2008

Partir au Japon, c’est se lancer dans un voyage qui sera bien sûr inoubliable, mais surtout long à supporter effectuer ! Pas moins d’onze heures d’avion m’attendaient, et puisque je voyageais avec Air France, aucune escale n’était prévue. Je préférais d’ailleurs un vol direct, car faire une halte à Londres, Saint-Pétersbourg ou à Moscou aurait inévitablement rajouté quelques heures inutiles. Et je n’avais qu’une envie : atteindre l’autre bout du monde le plus vite possible…

Qui plus est, les lignes régulières ont l’intérêt de faire décoller et atterrir les avions à des horaires que les êtres humains normaux supportent plus facilement : ce n’est pas comme mon voyage en Égypte fin décembre 2007 par exemple où le décollage et l’atterrissage se déroulait entre deux et cinq heures du matin. Ha ! Les joies des vols charters ! Là au moins, on décollait à 10h30 du matin pour arriver le lendemain à 07h. Ça a le grand l’avantage de libérer une journée entière pour profiter davantage du Japon !

A propos, le parcours de l’avion m’a relativement surpris. J’ai toujours cru qu’un vol Paris-Tokyo serait le plus direct. En regardant sur une carte, j’imaginais l’avion traverser le ciel du Moyen-Orient et de la Chine par exemple. Mais c’était omettre que la terre est ronde…  en réalité, l’avion a volé en droite ligne jusqu’à Berlin, puis a redressé vers la Scandinavie pour longer la Sibérie par le nord. Une fois arrivée à l’autre bout du monde, nous avons survolé la Mer du Japon, à l’est des côtes russes et coréennes.

Et pour passer le temps dans l’avion, nous avions des écrans individuels où nous pouvions accéder à des tas de services : par exemple, en ce qui concerne le voyage en lui-même, il était possible d’avoir des informations sur le vol, le trajet et certaines données (vitesse, altitude, température extérieure, distance parcourue et restante…). Nous avions même des caméras embarquées et des vues satellites. Sympa !

En ce qui concerne le divertissement, Air France proposait pas moins de neuf films récents, des séries TV (les Simpsons, Friends et les Experts), des documentaires, des reportages et des magazines télévisés, sans oublier des canaux de musique et différents jeux (échecs, solitaire, dames, qui veut gagner des millions…). Il fallait au moins ça pour encaisser la dizaine d’heures de vol ! Surtout que je n’ai pas fermé l’œil un seul instant =P. J’ai également croisé quelques passionnés de X Japan dans l’avion, dont François, provenant de Belgique, qui faisait également le voyage avec JRR, ainsi que deux Français (Aurélien et un de ses amis).

Sur les photos, qui sont en réalité datées du 25 mars 2008, vous pouvez donc voir le Mont Fuji se détacher dans le lointain. J’ai pris plusieurs clichés, car je ne voulais vraiment pas le rater ! J’ai vraiment eu de la chance car le temps était très très clair et si vous êtes attentifs, vous remarquerez également la pleine lune dans le ciel ! Pour un premier voyage, quel accueil ;).

Ensuite, j’ai pris différentes photos durant mon périple entre l’aéroport international de Tokyo-Narita et l’hôtel à Yokohama, une ville portuaire située à trente kilomètres au sud de Tokyo. D’où les clichés hautement passionnants d’un train, de la gare ou encore d’un panneau de station à Shinjuku…

Enfin, le dernier « groupe » de photos a été réalisé depuis ma chambre d’hôtel, au 28e étage. Un bel hôtel qui plus est. Le Shin Yokohama Prince Hôtel affiche crânement ses quatre étoiles !

1 Comment

  1. Rien que de voir les photos, ça me rend toute chose… faut vraiment que j’y aille dès que ça sera possible :)

    Sinon c’est vrai que l’avion, c’est d’un chiant, le dernier long vol que j’ai fait c’était 9h, pas non plus réussi à fermer l’oeil, le temps passe trèèèèèès leeennnteeemmmment ^^

Publier un commentaire ?

Votre email ne sera jamais publié ou partagé. Required fields are marked *

*
*
CAPTCHA Audio
Rafraîchir l'image

Additional comments powered by BackType