Tokyo Day 3 – 26 mars 2008

26 mars 2008, mon voyage commence enfin ! Car jusqu’à présent, on ne peut pas dire que mon périple ait été des plus palpitants : avion, avion et encore avion ! Preuve en est, mes précédents compte-rendus journaliers étaient complètement phagocytés par mon périple en avion ! Essayez donc de résumer correctement un vol d’une douzaine d’heures en quelques lignes ! Je vous assure que c’est un exercice bien difficile ;).

J’avais eu quelques appréhensions sur la météo locale, bien que de nombreux sites web et guides affirment que les meilleures périodes pour partir sont le printemps (mars à mai) et l’automne (septembre à octobre). Finalement, je n’ai eu que du beau temps, hormis la veille, avec une brume assez épaisse à l’aéroport. Mais le temps se dégagera bien vite.

Comme vous pouvez vous en douter, les différents participants au voyage JRR ont tous essayé de préparer un planning pour occuper au mieux les journées de chacun. Evidemment, j’ai tenté de faire la même chose. Alors, c’est armé de mon torchon brouillon papier que je suis parti avec quelques autres personnes du groupe JRR (deux Américaines, un Français et un Belge) au Musée Ghibli, situé à Mitaka, dans la banlieue de Tokyo.

Et je dois dire que c’était assez…féérique. Ce n’était pas non plus DisneyLand, évidemment, mais pour accéder au musée, nous devions prendre un bus tout jaune assez atypique (NON ce n’est pas le chat-bus de Totoro ;)). Le Musée accueille deux expositions permanentes et une exposition temporaire (pour cette année, il me semble que c’était le long métrage Azur et Asmar de Michel Ocelot).

Le musée est composé de 6 grandes parties, dont une salle de projection que je ne suis pas allé voir, car il m’aurait fallu sacrifier mon ticket d’entrée que je voulais garder (il ressemble à un morceau de pellicule d’un des films de Ghibli !). Bref, je ne saurais jamais quelle œuvre a été projetée dans cette salle…

La visite du musée aura mobilisé la matinée entière. Si les autres avaient prévu de rentrer vers Tokyo ou Yokohama ensemble, j’avais donné rendez-vous à l’un de mes amis vivant actuellement à Tokyo, Benoît. On a donc visité ensemble les quartiers de Shimbashi et Shinjuku, avec la célèbre Mairie de Tokyo que nous avons gravi jusqu’au 45e étage. Et là, une vue imprenable sur Tokyo s’offrait à nous. Et aussi, la prise de conscience qu’en cas de séisme, on se met vraiment à espérer que les architectes japonais n’ont pas trop déconné en concevant ce bâtiment.

La fin de journée approchant, nous devions rejoindre Emiko (la compagne de Benoît) pour manger ensemble dans un quartier dont le m’échappe (peut-être bien Shimbashi). Et comme j’étais dans le pays où l’art culinaire frôle l’esthétisme, hors de question de finir la journée dans un MacDo ou dans un KFC ! Non, nous sommes bien sûr allés dans un restaurant typique pour y manger un….shabu-shabu ! Je vous laisse le soin de découvrir ce plat avec le lien, tout ce que je peux dire c’est que c’est très bon, mais finalement assez copieux, je me suis laissé surprendre !

Publier un commentaire ?

Votre email ne sera jamais publié ou partagé. Required fields are marked *

*
*
CAPTCHA Audio
Rafraîchir l'image