Mind Overflow

Si vous ne voulez pas qu’on le sache, mieux vaut encore ne pas le faire

2009 : l’année noire du web français ?

Posté par Soren Le 5 - janvier - 2009

Frédéric LefebvreFrédéric Lefebvre - PD La diag

Vous avez aimé 2008 ? Alors vous adorerez 2009. Surtout du côté du web français.

Car depuis quelques jours, des rumeurs (notamment sur PC Inpact, L’Express ou ReadWriteWeb) évoquent la nomination de Frédéric Lefebvre au poste de secrétaire d’État à l’Économie Numérique en remplacement d’Eric Besson. Dit comme ça, rien ne semble choquant, pour peu qu’on ne connaisse pas le bonhomme.

Et pourtant.

En plus d’être le porte-parole de l’UMP et député des Hauts-de-Seine, Frédéric Lefebvre est également lobbyiste de profession (son cabinet comptant des clients comme Bouygues et Alcatel selon Bakchich), co-président du groupe d’études sur le cinéma et la production audiovisuelle à l’Assemblée Nationale, vice-président du groupe sur la contrefaçon et membre du groupe Internet, audio visuel et société de l’information. Oui, on peut le dire, Frédéric Lefebvre attache un certain intérêt à la défense absolue des droits d’auteur et à la lutte contre le “piratage”. Ses prises de position sur l’Internet n’arrangeant décidément guère les choses :

« L’absence de régulation du Net provoque chaque jour des victimes !
Combien faudra-t-il de jeunes filles violées pour que les autorités réagissent ?
Combien faudra-t-il de morts suite à l’absorption de faux médicaments ?
Combien faudra-t-il d’adolescents manipulés ?
Combien faudra-t-il de bombes artisanales explosant aux quatre coins du monde ?
Combien faudra-t-il de créateurs ruinés par le pillage de leurs œuvres ?
Il est temps, mes chers collègues, que se réunisse un G20 du Net qui décide de réguler ce mode de communication moderne envahi par toutes les mafias du monde. [...]
La mafia s’est toujours développée là ou l’État était absent ; de même, les trafiquants d’armes, de médicaments ou d’objets volés et les proxénètes ont trouvé refuge sur Internet, et les psychopathes, les violeurs, les racistes et les voleurs y ont fait leur nid. »

Difficile d’avoir une vision plus étriquée de la chose. Viol, mort, manipulation, terrorisme, pillage, mafia, trafic en tout genre, proxénétisme, racisme…

Alors qu’Eric Besson s’était joliment distingué à travers la défense de la neutralité du net et la préparation d’une réforme sur la Commission copie privée, Frédéric Lefebvre prend un virage à 180° et repart dans l’autre sens. Vous me direz, au regard de la politique de Nicolas Sarkozy concernant Internet, ce n’est finalement pas surprenant. Eric Besson était peut-être un peut trop à l’écoute des internautes ou des professionnels du net après tout. Eric Besson n’était -de mémoire- pas un grand supporteur du projet de loi Hadopi (loi Création et Internet) porté par Christine Albanel.

Un socialiste, même passé dans le camp de l’UMP, ne pouvait dès lors ne plus faire l’affaire. Quand on cherche à civiliser l’Internet, taxer le web 2.0 ou contrôler le net par le CSA, mieux vaut faire appel à un proche du président de la République, plus fidèle et plus enthousiaste pour mener ces combats. Et avec Christine Albanel (et son projet de loi Création et Internet), Nadine Morano (et son filtrage du net au nom de la protection des mineurs) ou Michelle Alliot-Marie (et son texte obligeant les FAI de bloquer certains sites), le dispositif anti-Internet se met en place. Aurais-je oublié également la présence de Jean-Claude Mallet, expert militaire, à la tête de l’ARCEP (Autorité de Régulation des  Télécommunications) ?

Ça promet hein ?

Plongeon dans l’obscurantisme prévu courant janvier 2009.

Nota Bene : et dire que de l’autre côté de l’Atlantique, un certain Barack Obama a indiqué vouloir faire d’Internet l’un des enjeux de sa présidence et de croissance de sa politique économique : neutralité du net, réforme en profondeur des instances de régulation (FCC) et nomination d’un CTO national.

- Via - et - Via -

Partagez cet article !
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Mixx
  • Google
  • Live
  • Ping.fm
  • Scoopeo
  • Technorati
  • Tumblr
  • TwitThis
  • Wikio
  • MySpace

7 commentaires

    TrackBacks / PingBacks

    1. [...] pressenti pour succéder à Eric Besson (2009 : l’année noire du web français), Frédéric Lefebvre a été interviewé ce matin sur BFM. Avant d’attaquer le contenu de [...]

    2. [...] qu’il saisisse les enjeux du net, qu’il n’arrive pas avec des œillères ou une vision obscurantiste sur le web. Dès lors, faut-il être un geek pour s’occuper de l’économie numérique ? [...]

    3. [...] 5 janvier dernier, j’avais évoqué la possible nomination de Frédéric Lefebvre au poste de secrétaire d’État à l’économie numérique. Finalement, il n’en [...]

    4. [...] l’Internet français par le CSA ? C’était l’idée du fameux Frédéric Lefebvre, au nom de causes forcément juste mais qui sont prétexte à n’importe quoi. Finalement son [...]

    5. [...] la volonté de mettre de “civiliser” Internet, bien souvent en utilisant des arguments imparables et qui remportent naturellement [...]

    6. [...] lutte contre le terrorisme et lutte contre la pédopornographie. Plusieurs membres du gouvernements ont d’ailleurs des projets de filtrage dans les cartons devant officiellement lutter contre ces [...]

    7. [...] Music France, président du SNEP et grand connaisseur des réseaux), Frédéric Lefebvre (a-t-on encore besoin de le présenter ? On en sourit d’avance !), Christine Albanel (ministre de l’industrie [...]

    Laisser un commentaire

    Version Audio
    Recharger l'image
    Sponsors