Mind Overflow

Si vous ne voulez pas qu’on le sache, mieux vaut encore ne pas le faire

Fall of The TrademarkFall of The Trademark - CC Rsms

L’année 2009 sera-t-elle le tournant où la musique gratuite en streaming détrônera le téléchargement illégal pratiqué sur les réseaux P2P ?

On ne compte plus les services français ou étrangers permettant d’écouter de la musique légalement : Deezer, Jiwa, Pandora, Last.fm, MusicMe, Imeem… chacun de ces sites voit son catalogue s’étoffer de jour en jour, pour atteindre plusieurs millions de titres pour certains. Financés par la publicité et/ou des abonnements “premium” permettant d’accéder à des fonctionnalités supplémentaires, ce sont des alternatives crédibles et peut-être plus attirantes que le téléchargement sur des portails légaux comme iTunes ou Fnac Music.

C’est dans ce contexte qu’est apparu Spotify, un service de streaming très performant qui diffère quelque peu de ses prédécesseurs, puisqu’il s’agit d’une application qu’on installe sur l’ordinateur (compatible Windows et Mac -Linux également à travers l’émulateur Wine-) et qui donne accès à un catalogue déjà bien fournie malgré la phase beta fermée toujours en cours du logiciel. Et lorsque j’ai eu les premiers retours du système, j’ai évidemment tenu à découvrir et éprouver un petit peu le système.

Premier constat : le temps de chargement. Il n’y en a pas ! À peine avez-vous sélectionné sur votre titre que celui-ci se lance. Que vous soyez sur l’accueil du service à écouter les hits du moment ou en pleine recherche d’un titre inhabituel, la musique se diffuse tout de suite, sans publicité avant ou entre les morceaux. Le confort de l’utilisateur est vraiment pris en compte, contrairement à d’autres services. C’est d’ailleurs un autre point fort, car Spotify repose évidemment en partie sur les revenus publicitaires ; mais les pubs ne viennent jamais entraver le plaisir de la lecture (toutefois, vu qu’elles ne s’affichent actuellement que dans le logiciel, il est probable que les concepteurs changent le système pour diffuser quelques annonces sonores de quelques minutes toutes les heures)

L’autre aspect assez impressionnant pour un logiciel de streaming, c’est la qualité sonore. Le flux audio est au format Vorbis q5 (environ 160 kbps), un format moins destructeur que le sempiternel MP3, mais surtout libre et ouvert. À aucun moment, je n’ai eu à besoin de relancer la musique, attendre qu’elle finisse de charger ou quoi que ce soit. Le seul moment où la musique s’arrêtait, c’était quand j’en lançais une autre à la volée ! Impressionnant.

L’interface du logiciel est par ailleurs assez simple à saisir ; chaque bloc correspond à une fonction assez spécifique (zone de recherche, zone centrale adaptée pour différentes “pages” (accueil, résultats d’une recherche…), colonne latérale à gauche pour les différents menus et la pochette de l’album ou du single. Pour le bas, c’est les réglages sonores et de diffusion (volume, position dans la chanson, temps écoulé/restant/total, pause, titre précédent/suivant). D’aucuns diront qu’ils ont repris l’interface d’iTunes. C’est bien possible :D.

Petit plaisir supplémentaire pour les membres de Last.fm : il est possible de scrobbler les titres écoutés grâce à une fonctionnalité incluse dans Spotify :). Vous n’aurez donc pas de souci pour mettre à jour votre profil musical. En revanche, pour les audiophiles cherchant des genres musicaux ou des artistes moins habituels, vous pourriez être un peu déçu par la pauvreté de l’offre. En effet, étant un amateur de musique japonaise, je n’ai pas trouvé beaucoup de morceaux disponibles ; il y en a, mais pas encore suffisamment ;). En revanche, bon pour le catalogue musical français qui semble bien fourni. En revanche, il y a toujours des groupes majeurs qui sont sous-représentés ; citons ainsi AC/DC, les Beatles, Metallica, Led Zeppelin et Pink Floyd.

Toutefois, le service étant en beta fermée, il faut un petit sésame pour en profiter. Coup de chance, j’ai dix accès à disposition pour vous. Pour recevoir une invitation, il vous suffit de laisser un commentaire sous ce billet avec votre adresse e-mail dans le champ adapté, et je vous enverrai tout ça dès que possible :). Principe de base : premier arrivé, premier servi. Sinon, il y a toujours le système de liste d’attente, mais c’est moins pratique ;).

Partagez cet article !
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Mixx
  • Google
  • Live
  • Ping.fm
  • Scoopeo
  • Technorati
  • Tumblr
  • TwitThis
  • Wikio
  • MySpace

20 Comments

  1. Bristow dit :

    Je veux bien essayer cela… Même si je suis sur Ubuntu, et le fait de voir l’appli dans Wine me gène un peu :)

    Merci pour l’article !

  2. Aurra Sing dit :

    Ah oui, je veux tester également :)

    Le streaming… L’avenir du web, la chimère d’Hadopi :D

  3. Soren dit :

    Invitations envoyées pour Bristow et Aurra :).

  4. Buddla dit :

    A force d’en entendre parler, j’aimerais vraiment voir ça également.
    Merci d’avance.

  5. Matt112 dit :

    Étant un adepte de Deezer, je suis attentif à tout nouveau site ou nouveau concept capable d’améliorer mon quotidien :)
    Ton article est assez convaincant mais le mieux reste de se faire un avis par soi-même !

    Je te remercie.

  6. Bristow dit :

    Testé et approuvé ! Même sur Linux via Wine, ca fonctionne très bien. Aucun lag aux changements de chansons, c’est impressionnant.

    Je pousserai plus mes tests demain…

    Merci Soren ;)

  7. Michou dit :

    Pas forcément besoin d’une invit, en fait. Les inscriptions sont ouvertes à cette adresse : https://www.spotify.com/en/get-started/.

    C’est la version “free” qui y est proposée, donc avec pub, mais ça ne change pas grand chose au final, toutes les fonctionnalités y sont.

  8. Nashii dit :

    Je veux bien essayer aussi :)
    Merci.

  9. Soren dit :

    Invitations envoyées à Buddla, Matt112 et Nashii :).

    @ Michou : dans la mesure ou les invitations ne me coûtent rien, autant profiter d’un essai sans publicité ;).

  10. vrjbln dit :

    merci pour cet article, j’en sais un peu plus maintenant :-D
    je veux bien une invit’ :)
    en plus si ça marche avec wine :-D

  11. Kirk dit :

    C’est vrai qu’un petit essaie est tentant :)

  12. Michou dit :

    @Soren : Certes ! D’ailleurs, est-ce que t’es invit donnent accès à la version premium ou uniquement à la version free ?
    Si c’est la version premium, je veux bien me retrouver sur la liste :)
    Avec pub c’est bien, sans pub, c’est bien aussi.

  13. Bristow dit :

    Perso, c’est la version Free, car j’ai des bandeaux de pub qui défilent, et qui changent de place en plus.

  14. Michou dit :

    Ok, donc si c’est la version “free” j’ai déjà ce qu’il faut :)

  15. Caro dit :

    Bonjour, je veux bien des invitations, ça a l’air vraiment bien comme site…
    merci de nous le faire partager!

  16. Vem dit :

    Pas valable dans mon pays… saleté ^__ ^’ (pour la version free)

  17. M-Fett dit :

    Je me suis inscrit en version Free également, intéressant, merci de nous avoir présenté cet outil.
    Je suis sous Ubuntu avec Spotify sous Wine. Ca marche parfaitement.
    La pub n’est, pour le moment, pas gênante… (si ça reste comme cela… j’adopte :) )

  18. Matt112 dit :

    Après quelques minutes d’utilisation, ça m’a l’air d’être un très bon outil.
    Très fluide, assez pratique.
    Il manques effectivement quelques titres mais je pense que ça viendra avec le temps.
    Une interface très épurée et intuitive (pour un habitué de ce genre de soft)
    Un système de radio assez intéressant permettant de trier les titres par époques et par style.

    Faut voir ce que ça va donner par la suite.
    Merci en tout cas de cette découverte.

  19. Soren dit :

    Invitations envoyées à vrjbln, Kirk et Caro :).

    Reste deux invitations encore ;).

  20. Mike dit :

    http://www.spotilinks.fr permet de gérer et découvrir des playlists et albums pour Spotify

    Enjoy :-)

TrackBacks / PingBacks

    Leave a Reply

    Version Audio
    Recharger l'image
    Sponsors

    About Me

    Vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation. Moi, si je dois résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. Des gens qui m’ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j’étais seul chez moi. Et c’est curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée… Parce que quand on a le goût de la chose, quand on a le goût de la chose bien faite, le beau geste, parfois on ne trouve pas l’interlocuteur en face je dirais, le miroir qui vous aide à avancer. Alors ce n’est pas mon cas, comme je disais là, puisque moi au contraire, j’ai pu : et je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie… Je ne suis qu’amour ! Et finalement, quand beaucoup de gens me disent “Mais comment fais-tu pour avoir cette humanité ?”, je leur réponds très simplement, je leur dis que c’est ce goût de l’amour qui m’a poussé aujourd’hui à entreprendre une construction mécanique, mais demain qui sait ? Peut-être seulement à me mettre au service de la communauté, à faire le don, le don de soi...

    Twitter

      Photos

      IxquickCalcul distribuéInternet c'est le malGhostNet 2GhostNetipredatorCuvée Hadopi vin rouge (Domaine Berenas)Cuvée Hadopi vin blanc (Domaine Berenas)The Periodic Table of Final Fantasy Characterscapture_editeurCapture_ftpCapture_editeur