L’Eglise de Scientologie bannie de Wikipédia

Scientology R FAIL
Scientology R FAIL – CC BY-NC-SA The Happy Robot

Alors qu’un procès fleuve s’ouvre en France contre la Scientologie, les responsables de Wikipédia ont décidé de bannir toutes les contributions provenant d’adresses IP appartenant à l’Église de Scientologie. Ainsi donc, après un très long débat et un complexe arbitrage, la décision a été prise à l’unanimité (dix voix pour, zéro contre, une abstention) de stopper les agissements déplorables des membres de l’une des sectes les plus puissantes du monde.

C’est la première fois qu’une telle décision est prise par les responsables de l’encyclopédie libre, multilingue, universelle et gratuite. En effet, depuis la création en 2001, les responsables de Wikipédia ne prenaient que des mesures ponctuelles et ciblées pour lutter contre les détournements de l’encyclopédie.

9 Comments

  1. oxxymore says:

    Pensée unique

    « Ne faites rien d’illégal. […] Adhérez au principe selon lequel tous les hommes sont égaux devant la loi… » Ron Hubbard (Le Chemin du bonheur).

    Tout est bon pour démolir la Scientologie. Diffamation, condamnation sans appel, témoins à charge, manipulation des sources, censure du droit de réponse, sensationnalisme, jusqu’à la nausée. Sous ce déluge de haine et de pensée unique, la vérité vaincra.

    Ce climat d’intolérance contre l’Eglise de Scientologie dans mon pays « des Droits de l’Homme » rappelle la lutte contre les hérétiques, les Protestants, les Juifs. Tous ces mouvements furent taxés d’horribles sectes, y compris l’Armée du Salut et bien d’autres. Cela rappelle aussi la vague d’antisémitisme des années 1920, 1930 et sous l’Occupation. Voyez l’infâme dessin du « Juif » grassouillet, au nez crochu, assis sur un gros tas de dollars à côté d’un petit gars malingre et victime de « l’affreux Juif ». L’histoire rejoue sa partition fabriquée.

    Cette campagne de presse orchestrée alors par le pouvoir en place est comparable à celle d’aujourd’hui contre l’Eglise de Scientologie. On va me reprocher d’oser faire la comparaison avec la Shoah. Il n’en est pas question et les souffrances endurées dans l’histoire ne sont pas comparables. Mais toute barbarie a commencé par les hurlements d’une presse déchaînée et sectaire, aux ordres des manipulateurs. Les scientologues seront-ils bientôt accusés de tous les maux de la société ? Quand on veut abattre son chien, on l’accuse de la rage disait La Fontaine. Déjà, des scientologues se sont vus taxés d’être des « non citoyens » par un ou deux fonctionnaires bafouant la Constitution française.

    Oser affirmer que les « sectes » sont un problème inventé de toutes pièces vous conduit au bûcher médiatique : soit vous êtes scientologue, soit vous êtes complice et traître à votre pays. Oui, c’est ce qu’on disait des Juifs. Comme il y a eu la « question juive », il y a maintenant la « question secte ». On a besoin de cette campagne pour détourner le regard des citoyens des crimes que l’on commet contre eux (la psychiatrie, la corruption, l’Angolagate, etc.). C’est classique.

    Du temps de la « question » juive, l’Etat Français avait créé un commissariat spécial pour régler ce « problème ». Tout le monde se taisait ou presque. C’était le règne de la peur et de la délation. Aujourd’hui l’Etat a créé un commissariat aux questions sectes : la Mivilude. Son chef, monsieur Fenech, franc-maçon de son état, est naturellement blanc comme neige. C’est sûr, sa vertu et sa probité ne peuvent être mises en doute (condamné pour injure antisémite, il est inculpé dans le scandale des ventes d’armes de la France à l’Angola).

    Les Français sont submergés par la propagande antireligieuse contre la Scientologie. Comment rester serein devant une telle désinformation ? La presse a besoin de jeter de l’huile sur le feu (ça fait vendre), en violant la déontologie de base du journalisme. Il n’y a plus de presse indépendante (par qui est-elle subventionnée ?). 62 % des Français n’ont pas confiance en elle.

    Dans l’Eglise de Scientologie, il n’y a pas d’enrichissement personnel. Sa nature religieuse est reconnue dans toutes les parties du monde (sauf en France, pays des « libertés », et deux ou trois pays voisins qui font du copié-collé). La vérité dérange. Il importe de faire croire que vous êtes protégés par la Mivilude contre l’hydre des sectes. C’est rassurant. La peur est fabriquée. Elle est utile. On lave le cerveau du citoyen honnête avec la presse débilitante et ses infos crétinisantes.

    Toute Eglise a besoin de vivre, de rémunérer ses permanents, de maintenir ses locaux, de financer la formation, d’imprimer ses livres, de pourvoir aux frais de ses œuvres caritatives qui, concernant la Scientologie, sont nombreuses dans le monde. La Scientologie croit en un monde meilleur pour tous, en la tolérance, en la paix et en la vérité. Elle oeuvre pour rattraper le mauvais boulot de l’Education nationale qui fournit de piètres services aux élèves, lutte contre le fléau de la drogue et l’illettrisme, apporte de la dignité dans les prisons, combat pour les droits humains, travaille de concert avec l’Onu, les ONG, la Croix-Rouge, les pompiers, la police, etc. Rien de cela n’est dit.

    Jamais la Scientologie n’a été aussi populaire dans le monde. Il suffit d’aller sur ses sites internet officiels. Mais non, on préfère les rumeurs nauséabondes. Cui bono ? disaient les juges de l’Antiquité : « A qui profite le crime ? » http://www.scientologie.tm.fr/

  2. Cher Oxxymore,

    Vous noterez que mon billet n’était absolument pas centré sur un débat pour ou contre la Scientologie, ou bien « la Scientologie : secte ou non ? ». Vous relèverez que je n’ai d’ailleurs pas utilisé le mot secte à l’endroit de la Scientologie. Non pas que je considère cette organisation comme étant absolument blanche comme neige, mais ce n’était pas l’objet de cette actualité. J’ai ainsi tenu à faire un article le plus neutre possible, ne relatant qu’une décision d’un site web.

    Que vous cultiviez une passion et une adoration pour le projet de Ron Hubbard, c’est votre problème. Que vous la dressiez comme une religion l’est tout autant. Néanmoins, quelle que soit votre dévotion, cela ne masque pas pour autant les éventuelles dérives malheureuses et les controverses associées au nom de la Scientologie : coût des services, rejet d’une certaine forme de médecine…

    Par ailleurs, appartenir à la Scientologie n’autorise pas à utiliser Wikipédia comme un vecteur de propagande pour soutenir la diffusion de la pensée scientologue. Ainsi, les différents articles liés de près ou de loin à la Scientologie doivent donc être le plus neutre et le plus objectif possible ; il est donc nécessaire que sur lesdites pages, des informations s’opposant à la Scientologie ou en dénonçant des aspects critiquables de ce mouvement y figurent.

    Vous vous offusquez de la prétendue manipulation des médias, des citoyens et des politiques… et puisque vous êtes un amateur de citations et de proverbes, laissez-moi vous glisser celui-ci :

    Charité bien ordonnée… ;).

  3. LaForêt says:

    Un article de Wikipédia indique  » … leur reproche des dérives telles que de viser à « miner l’ordre social et former un État dans l’État » ou de nuire « à la santé publique en détournant les adeptes des médecins attitrés au profit des promesses illusoires de guérison ».

    Attention, qu’on se le dise : il s’agit de l’article sur les sectes où les premiers chértiens furent accusés de ces maux par Celse !!!

    L’histoire se répèterait-elle ????

  4. Soren,
    très bonne réponse: équilibrée et respectueuse, mais surtout absolument vraie.
    Il est si difficile de maintenir un ton neutre et non-partisan dans ce genre d’affaires (écueil que ne franchit pas oxymore) que je vous tire mon bonnet, je veux dire ma mitre, ah mince: mon chapeau!

  5. oxxymore says:

    Bonjour Soren

    Merci d’avoir publié mon billet et d’y avoir répondu (et merci pour la citation).
    Vous me dites que « je n’ai d’ailleurs pas utilisé le mot secte à l’endroit de la Scientologie. » Cela semble contradictoire avec l’extrait de votre article intitulé « L’Eglise de Scientologie bannie de Wikipédia » où vous écrivez : « l’une des sectes les plus puissantes du monde. » C’est votre notion de la neutralité ?
    Si si, je trouve que l’acharnement médiatique contre la Scientologie a un côté très manipulateur. L’hydre de sectes… Un cliché très porteur. Vous croyez à l’indépendance de la presse, vous ? Ah bon ?

    Je suis tout à fait d’accord avec vous. Vous écrivez : « il est donc nécessaire que sur lesdites pages, des informations s’opposant à la Scientologie ou en dénonçant des aspects critiquables de ce mouvement y figurent. » Malheureusement, en prenant l’exemple de Wikipédia, c’était devenu une foire d’empoigne. Dommage. On a encore des progrès à faire en terme d’objectivité, moi y compris sans doute. Vous savez, je ne cherche pas à vous convaincre, je cherche à exposer des faits.

    La scientologie a été blanchie dans les tribunaux de nombreux pays, même en France. Mais la polémique n’est pas éteinte. Seulement, comment se fait-il que (un exemple), l’Audiencia nacional (la plus haute cour de justice espagnole) ait jugé la Scientologie comme religion ? Et de nombreux autres pays aussi ? Je peux vous en donner la liste. Elle est longue. Ce sont des idiots dans ces tribunaux ?

    Bien cordialement
    Oxxymore

  6. Mon propos était sans doute mal formulé, je cherchais à mettre en avant le conflit d’édition entre les différents intervenants sur Wikipédia sur la Scientologie, dont certains la considèrent comme l’une des sectes les plus puissantes du monde. Par ailleurs, malgré tout le soin apporté à la retenue dans mon billet, je reste toutefois sceptique et assez critique vis à vis de ce mouvement.

    Ha, votre propos sur l’indépendance de la presse, ça a des airs de théorie du complot ! Remarquez, ça donne un côté héroïque à la Scientologie : seule contre tous =). Franchement, je ne vois pas ce qu’aurait à gagner la presse et les médias en général à taper sur la Scientologie. Surtout que si vous sous-entendez que la presse est manipulée, le seul qu’on pourrait « décemment » placer aux manettes serait Nicolas Sarkozy ;

    Or vous n’êtes pas sans savoir que Emmanuelle Mignon, l’ancienne directrice du cabinet du président de la République, avait considéré, suite à une interview au magazine VSD, que l’Eglise de Scientologie et les sectes en général étaient un « non-problème ». Et si je ne m’abuse, Nicolas Sarkozy ne semble pas non plus avoir une opposition aussi radicale que d’autres sur les sectes… lui-même étant croyant, il semble être plutôt clément vis à vis de ce mouvement… et si vous êtes peu amateur de la presse, je vous invite à chercher ça sur Internet ;)

    Et puis, vous croyez à l’indépendance des croyants et des adeptes de ces mouvements, vous ? Ah bon ;) ?

    Par ailleurs, je ne suis pas un fin connaisseur de la Scientologie en France et dans le monde, mais la France est un pays souverain et la justice française s’applique sur le sol français et concernent les Français. Les décisions rendues sont toujours dans le cadre d’affaires ayant donc un moment ou à un autre eu lieu en France ou impactant des Français ; peut-être ne s’est-il rien passé de comparable en Espagne ?

  7. Bonsoir Soren,

    Le dénommé Oxxymore inonde les blogs et les journaux numériques avec sa propagande mensongère. Bien entendu, la secte scientologue a déjà été condamnée et dissoute par la justice française. Son fondateur (un gourou drogué qui s’est réfugié sur son yacht et a barboté pendant plusieurs années dans les eaux internationales afin d’échapper aux poursuites d’Interpol) a été condamné par notre justice à quatre ans de prison pour escroquerie. Chaque année, des cadres scientologues sont condamnés pour abus de confiance, exercice illégal de la médecine, escroquerie aggravée, etc.
    La secte échappe parfois à la justice, notamment lorsque les dossiers d’instruction disparaissent comme par enchantement du tribunal…
    Il s’agit bien d’une organisation criminelle qui vit de la crédulité et de la faiblesse de personnes influençables et fragiles, et possède un réseau d’influence important, jusque dans les plus hautes sphères de l’État (Sarkozy ayant reçu Cruise en grande pompe à Bercy).

    Pour se faire une idée précise des agissements de la secte (considérée comme telle par l’Assemblée nationale française), on peut lire la thèse de droit pénal d’Arnaud Palisson, qui appelle depuis plusieurs années à la dissolution de ce mouvement criminel :
    http://www.antisectes.net/these-droit.htm

  8. oxxymore says:

    Soren

    Le temps me manque pour vous répondre. J’en suis désolé. En tout cas, merci pour cet échange que j’ai trouvé sincère. Vous avez le droit de vous informer. Une adresse au cas où (mais faites gaffe, c’est très très dangereux !) http://danielegounord.com/le-credo-de-leglise-de-scientologie/

    oxxymore

  9. raydu says:

    Les Scientologues ont surement en main une technologie extraordinaire. Beaucoup de gens ont pu en profiter… mais pour quel prix ? Certain y ont laissé leur vie, à force d’avoir tout donner et dans l’espoir de….
    Le jour ou la Scientologie sera Open Source, elle fera un pas en avant. Pour l’instant elle est meilleur en baratin qu’en résultat. Et c’est une EXCELLENTE chose que wikipedia n’en veuille pas.

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*
Version Audio
Recharger l'image

Additional comments powered by BackType