Robots : scariest fucking things on earth. (J00 f34r m3)

Parait-il que les progrès réalisés ces dernières années en robotique et en intelligence artificielle commencent à inquiéter certains scientifiques.

En effet, l’association pour l’avancement de l’intelligence artificielle (AAAI – Association for Advancement of Artificial Intelligence) a récemment rendu public une réunion secrète qui s’est déroulée en février dernier dans la petite localité d’Asilomar, en Californie.

En aparté, on relèvera que ce petit bout d’Amérique a déjà accueilli par le passé la Conférence d’Asilomar qui portait, je cite, sur « les manipulations génétiques, afin d’éviter que des bactéries génétiquement modifiées puissent se disperser dans l’environnement« . Le coin semble être tout désigné pour organiser des conférences et colloques très positifs sur l’avenir du monde et de l’humanité, donc.

Parce que même si les conjectures de Moore ne collent pas tout à fait à la réalité, il n’empêche : les micro-processeurs deviennent toujours plus performants, même s’ils ne doublent pas en puissance tous les dix-huit mois. Sans parler des virus informatiques toujours plus virulents, furtifs, destructeurs et résistants mis au point par quelques cerveaux malades (paf, les voilà rhabillés pour l’hiver ceux-là) ou des drones militaires qui se rapprochent inexorablement de l’autonomie.

Bref, dans tous ces domaines et bien d’autres, les informaticiens et les chercheurs présents à cette réunion se sont accordés sur un point : il serait peut-être temps de se calmer un peu en limitant et encadrant les futures recherches. Car la question de fond qui demeure, c’est bien la suivante : qu’est-ce qu’on fait si jamais on ne les maitrise plus ?

Par exemple, maintenant les robots peuvent courir à 7 km/h.

Ça a l’air de rien comme ça, mais allez donc les équiper en série de machine guns et leur petit air sympathique l’est tout de suite déjà moins. Bon, j’exagère un poil, d’autant qu’en réalité, les chercheurs et les informaticiens craignent moins le développement d’une intelligence artificielle incontrôlable que des pertes de contrôle accidentelles. 2001 : l’Odyssée de l’Espace, I Robot ou Terminator, et l’énième remake de la-guerre-finale-contre-les-robots-qui-menacent-toute-l’humanité, ce n’est donc pas encore pour demain. Mais pour après-demain.

Quoiqu’il en soit, tout ce gratin devrait produire un rapport d’ici la fin de l’année qui prendra sans doute comme titre : « Robots : scariest fucking things on earth ». Ou quelque-chose d’équivalent ;-). Parce que les trois lois de la Robotique, c’est bien beau, mais ça me semble un tantinet light maintenant. Faut passer à du concret !

D’un coup, je trouve Wall-E tout de suite moins sympathique…

Burn it with fire ! It nears ! Run for your life ! We’re all gonna die !

3 Comments

  1. Les robots sont déjà là… La preuve, un magasin exclusivement dédié aux robots est arrivé en France :

    http://www.robootic.com

  2. Aurra Sing says:

    Les quatre lois de la robotique en fait :P
    Puisque après avoir posé les 3 premières lois dans le cycle des robots, notre cher Azimov pose… Dans le 5e tome de « Fondation » une « loi Zéro » qui prévaut sur les trois autres ;)

    Donc – je cite:

    * Loi Zéro : Un robot ne peut nuire à l’humanité ni, en restant passif, permettre que l’humanité souffre d’un mal.
    * Première Loi : Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger, sauf en cas de contradiction avec la Loi Zéro.
    * Deuxième Loi : Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres sont en contradiction avec la Loi Zéro ou la Première Loi.
    * Troisième Loi : Un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n’est pas en contradiction avec la Loi Zéro, la Première ou la Deuxième Loi.

    Mais bon, de toute façon, Asimoz lui-même a montré les limites de ces lois… Donc ça reste de la SF ^^

  3. Ouais, mais la loi zéro casse ce principe de trilogie, de trinité de la robotique =P

Publier un commentaire ?

Votre email ne sera jamais publié ou partagé. Required fields are marked *

*
*
CAPTCHA Audio
Rafraîchir l'image

Additional comments powered by BackType