jan
12

Barack Obama vs Lost

Imaginerions-nous Nicolas Sarkozy céder devant Plus belle la vie ? Sans doute pas, une émission de fiction n’a pas à perturber le bon déroulement de la vie politique.

Pourtant aux États-Unis, l’homme le plus puissant du monde a reculé devant Lost. Alors que Barack Obama avait prévu de discourir sur l’état de l’Union, le 2 février prochain, une fronde a rapidement surgi de tous les côtés, demandant à la Maison Blanche de décaler le discours. Pétitions, articles dans la presse, critiques des fans… le lancement de la  sixième et dernière saison de Lost ne peut souffrir apparemment d’aucun retard supplémentaire.

Devant la polémique, Washington a envoyé Robert Gibbs, porte-parole, en première ligne pour désamorcer la crise : le discours attendra, place à la comédie et au divertissement. Sur le plan politique, c’était sans doute le mieux à faire. L’immense audience de Lost (plusieurs millions de téléspectateurs) représente également une force électorale. Avec la crise économique et quelques gros dossiers à gérer (Irak, Afghanistan, système de santé américain…), Barack Obama n’avait guère le choix.

Mais sur le plan symbolique, c’est une défaite pour la démocratie américaine. Voir l’exécutif américain s’adapter à la programmation d’une chaine de TV, c’est laisser courir le risque d’introduire une jurisprudence dommageable.

1 commentaire to “Barack Obama vs Lost”

  • « Mais sur le plan symbolique, c’est une défaite pour la démocratie américaine. »

    T’exagères, mais il faut reconnaître que c’est assez marrant de voir l’un des hommes les plus puissants du monde s’incliner devant un programme télé :p

Vous avez la parole, prenez-là mon vieux !

CAPTCHA Audio
Rafraîchir l'image