Browsing articles tagged with " anime"
mar
31

Les culottes volantes !

Sans déconner, il y a des aspects du Japon que je ne comprendrais sans doute jamais… Ce qui me fait penser que cet essai n’a jamais aussi bien porté son nom ;-).


- Visualiser au premier plan -

Photo : Pants in the Park – CC BY-NC conorwithonen

nov
15

フミコの告白 ~ Tete

えと… えと…

Tete, court-métrage d’animation de l’Independent Production Anime. Une galerie d’images se trouve là, les captures d’écran sont ici et le blog dans ce lien.

juin
7

Oruchuban Ebichu ! 24 épisodes bien barrés !

Oruchuban Ebichu (おるちゅばんエビちゅ), ça vous dit quelque-chose ?

chez tOiN0U, Oruchuban Ebichu est un dessin animé japonais (un anime pour les connaisseurs) complètement loufoque mettant en scène un hamster domestique, Ebichu, qui en plus de ses tâches ménagères allant de la lessive à la cuisine, s’est attribué une tâche on ne peut plus noble : aider sa maitresse, une employée de 25 ans, à se marier. Car en effet, le temps presse : au Japon, au-delà d’un certain âge, une femme non-mariée peut facilement passer pour une vieille fille aux yeux de ses pairs. Mais ce n’est pas évident du tout pour Ebichu et sa maitresse, car le compagnon de cette dernière semble être un incorrigible coureur de jupons…

Réalisé par Hideaki Anno, d’après le manga de Risa Ito, Oruchuban Ebichu a été produit par Gainax. Les amateurs remarqueront sans doute un graphisme finalement assez proche du long-métrage Mes Voisins les Yamada (ホーホケキョ となりの山田くん Hôhokekyo Tonari no Yamada-kun). Il fut par ailleurs diffusé à la télévision japonaise en août et septembre 1999 dans le cadre de l’anime Ai no awa awa hour (アニメ愛のあわあわアワー), une série de 24 épisodes présentant trois animes créés par des femmes.

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, l’anime est clairement NSFW : il est réservé à un public adulte, car le resoort comique de la série repose surtout sur les mauvais traitements infligés à Ebichu… et c’est un euphémisme !  La censure japonaise a certainement été bien éprouvée à travers cette petite série, car en plus des châtiments subis par Ebichu,  l’anime regorge de nombreuses allusions et scènes de sexe. Bref, on est loin de son parfait opposé, Hamtaro, que beaucoup doivent connaitre à travers la série éponyme.