Appliquons la riposte graduée à l’UMP !

20 fév
2009

MGMT plagiéMGMT plagié - CC Soren

C’est finalement un remake moderne de l’arroseur arrosé. Alors que l’UMP sert les rangs autour de la ministre de la Culture (avec comme fer de lance, l’inarrétable Frédéric Lefebvre), voilà que le premier parti de France se prend les pieds dans le tapis après la diffusion non autorisée de Kids, l’un des titres phares de MGMT, durant deux meetings. Or, si la diffusion du titre dans un meeting n’est illégale, l’enregistrement du meeting et sa diffusion sur Internet en revanche nécessitent l’autorisation du groupe.

En effet, le code pénal est très clair là-dessus : dans la mesure où la chanson a été enregistrée sur un support vidéo, puis diffusée sans autorisation à une large échelle (sur le site de l’UMP et sur Dailymotion), cela pourrait constituer une infraction pouvant conduire jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 300 000 euros d’amende. L’avocate du groupe MGMT, Isabelle Wekstein, a d’ailleurs averti qu’une éventuelle action en justice pourrait avoir lieu ces prochains jours. Et l’avocate de conclure : “ceux qui préconisent la chasse aux internautes ne sont pas les plus respectueux du droit des artistes“. Et pan, dans les dents.

Frédéric Lefebvre demandera-t-il une commission d’enquête sur le parti dont il est le porte-parole ;) ?

Partagez cet article !
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Mixx
  • Google
  • Live
  • Scoopeo
  • Technorati
  • MySpace

28 Réponses sur Appliquons la riposte graduée à l’UMP !

Avatar

Florence Soriano-Gafiuk

21 février 2009 à 14 h 29 min

Je m’étonne beaucoup de l’étrange procès qui est fait ici à l’UMP… Est-il possible que des blogueurs chevronnés s’abandonnent de la sorte aux confusions les plus déplacées ? Aux raccourcis les plus saugrenus ?
Mettons les choses au point : cette affaire de fond musical n’est qu’un paravent, un prétexte confortable saisi par une avocate pour dilater ses honoraires et s’assurer une publicité à bon compte, sans parler du groupe lui-même, dont les leaders peinent cocassement à expliquer la substance précise de leurs clameurs indignées.
Au demeurant, la matière de cet épisode est dénuée de toute incertitude, de tout mystère ! Les principaux intéressés eux-mêmes indiquent que les pièces musicales diffusées par leurs services l’ont été après règlement de la taxe générique due à la Sacem, comme il est d’usage pour toute émission d’oeuvres sur sites publics. Pour leur part, les interprètes concernés et leur avocate, en refusant toute proposition d’arrangement amiable émanant de la partie adverse, démontrent leur intention claire d’instrumentaliser une affaire soigneusement montée en épingle afin d’en tirer avantage, en termes financiers notamment.

De la part d’individus qui se disent artistes, c’est là un comportement singulièrement prosaïque, frappé du sceau du mercantilisme le plus noir et le plus épais.

Bien éloignée de ces avatars bénins se tient par exemple l’affaire insolite du Logo de la ville de Metz ! Pour le coup, il ne s’agit plus de signaler la diffusion d’une chanson populaire devant un public de passage, mais bien de suspecter une pratique autrement plus choquante, reposant sur un système soupçonné d’être construit dans l’objectif de spolier des tiers. Appel d’offres officiel, étude attentive des projets soumis, affectation de rejet des propositions et, pour finir, conception d’un produit calqué sur l’une des élaborations réceptionnées, c’est là un enchainement qui, s’il était confirmé, relèverait d’une stratégie délibérée dont la nature et la gravité seraient sans commune mesure avec le flottement technique évoqué dans le cadre du fond sonore reproché à Xavier Bertrand !

A toutes fins utiles, je précise que les lecteurs intéressés pourront trouver les détails de cette affaire à l’adresse http://www.florence-soriano-gafiuk.fr/blog/actu-politique
(articles du 2 février et du 23 janvier).

Pour revenir enfin au présent sujet, je trouve parfaitement indigne cette manière de se saisir avec empressement des prétextes les plus incongrus pour déprécier à bon compte une personne ou une formation politique. Ce genre de procédés commodes semblent se répandre, et c’est là, à mon sens, une bien regrettable tendance.

Florence Soriano-Gafiuk

Avatar

Soren

21 février 2009 à 18 h 38 min

Florence,

En préambule, vous remarquerez en parcourant les archives du blog, que la dépréciation sur vous relevez sur l’UMP a également été largement pratiquée à l’égard du Parti socialiste.

Par ailleurs, il m’est arrivé également de traiter de sujets avec un ton beaucoup plus sérieux, même s’il est vrai que la ligne éditoriale du blog évolue en fonction de mes humeurs.

Enfin, notez tout de même que le ton général de ce billet se veut comme un clin d’œil à l’UMP, bien empressé de faire passer la loi Création et Internet, loi qui n’a pas les faveurs des internautes et des professionnels du web :).

Avatar

Rainos

23 février 2009 à 16 h 10 min

Comme l’a dit Soren, il faut admettre que l’UMP ne se prive pas d’utiliser les mêmes méthodes à l’encontre d’autres formations politiques.

Ce genre d’affaires montre bien la complexité du droit d’auteur qu’il faudrait peut être dépoussiérer et moderniser. Après tout, on fait pareil avec le code du travail :p

(moi aussi je pratique les raccourcis racoleurs aujourd’hui :p)

Avatar

Soren

24 février 2009 à 15 h 32 min

Avatar

tan

24 février 2009 à 21 h 19 min

M’ame Florence vous vous étonnez beaucoup (32 fois…), je trouve !!! De la à penser que vous êtes un poil euh… peu-déluré (ou nigaude, niaise, a coté de la plaque, dépassé, out au choix). [mode Florence XVI° / ON ]- Votre réponse alambiquée (si, si, on dirait du Michel Rocard au niveau de la forme) prouve que si vous piratâtes, ce ne fut que des ouvrages de la pléiade.[mode Florence XVI° / OFF * trop chiant]
Je suis bien heureux de constater que votre savoir informatique va jusqu’au copier / coller, et que par cet exploit vous semblez plus proche du p’tit peuple.
Autrement ce que vous dites de façon fort élégante n’est qu’un affreux bidouillage rhétorique. Bien sur qu’il vont vous faire un procès, les p’tits gars, et que vous allez cracher des pépettes pour étouffer les âneries de vos idoles qui par méconnaissance du sujet internet, ce sont pris les pieds dans le tapis…
Maintenant, dire que c’est les mêmes qui vont voter cette loi vu comment ils y comprennent nibe, ça risque de nous foutre une gigantesque pagaille.
Au fait, m’dame, sans tomber dans le méta-language SMS, savez-vous qu’être musicien n’oblige pas à avoir une intelligence d’oursin. Vous dites : [quote]Au demeurant, la matière de cet épisode est dénuée de toute incertitude, de tout mystère ![/quote] et là je suis d’accord avec vous. Vos arguments visant à expliquer que le sens de ce procès n’est que vénal, ressemblent à cette matière dénué de toute incertitude. Je peux désormais lever pour tout le monde le mystère de cette substance : vous écrivîtes de la merde, m’dame. Un bien bel étron, que vous répétâtes à l’envie. Et vos envies sont impérieuses, votre transit intestinal abondant car vous le fîtes 32 fois. C’est bien de maitriser le copier / coller, mais n’y à t’il pas mieux à faire que de cloner cette fange?
Vous vous sentez sans doute plus légère et vu la taille du rejet, je le comprends aisément, mais un problème perdure toujours avec vos semblables, les miasmes dégagés mettrons du temps à se résorber, bien après votre chute …

Avatar

lolotux

25 février 2009 à 19 h 39 min

“Pour revenir enfin au présent sujet, je trouve parfaitement indigne cette manière de se saisir avec empressement des prétextes les plus incongrus pour déprécier à bon compte une personne ou une formation politique. Ce genre de procédés commodes semblent se répandre, et c’est là, à mon sens, une bien regrettable tendance.”

Moi je trouve regrettable de précipiter 20 millions de foyers connectés dans l’incertitude par une loi, qui n’a été faite que pour l’égo démesuré des majors !
Alors, si parmi ses 20 millions de foyers se trouve quelques blogueurs, internautes… Ils vous le rendent le coup de bâton !

Une coupure internet de un an, coutera à l’abonné, 12xforfait ~ 360€. Et n’aura pas d’internet !
Pourra se voir traduit devant la justice pour 3 ans de prison et 300 000 € d’amende.

Alors les 1 € de votre parti…..

Avatar

coincoin

26 février 2009 à 11 h 53 min

“Mettons les choses au point : cette affaire de fond musical n’est qu’un paravent, un prétexte confortable saisi par une avocate pour dilater ses honoraires et s’assurer une publicité à bon compte”
Madame, l aloi s’applique à tou le mond eet de la meme maniere. Le respect du droit d’auteur est avancé comme un priorité de l’HADOPI.
Ainsi, comme avec les enfants, on se doit de montrer l’exemple quand on a une representativité comme celle de l’uMP.

D’ailleur ce n’est pas sans rappeler une politique de reduction des depenses publiques mais les ministères et l’elysee ne reduisent pas leur cout de fonctionnement. Cherchez l’erreur madame.

Avatar

Joan

26 février 2009 à 19 h 35 min

Que de circonlocutions pour masquer un fait indéniable : une œuvre a été utilisée sans autorisation, arguments de juristes à l’appui. Elle n’a pas été utilisée pour un usage personnel, ce qui l’on pourra reprocher aux “pirates” qui tomberont sous le coup de la loi qui va être examinée au parlement, mais - et c’est bien plus grave à mes yeux - dans une manifestation politique, mise en ligne qui plus est.

On s’est donc servi de l’image et de l’aura de MGMT pour capter une population. L’œuvre de MGMT a été utilisée pour retenir l’attention de son auditoire avéré ou potentiel. MGMT n’a pas imaginé, quand il a créé cette œuvre, qu’elle soit utilisée pour soutenir un discours et une posture politiques. La moindre des choses aurait été que les règles soient respectées pour cela. C’est dans ce sens que je juge l’acte ô combien plus grave que du simple “piratage”.

Et pour finir, lesdites circonlocutions, votre parti aura le loisir - si l’affaire ne connait pas de dénouement amiable - de les servir contradictoirement en justice. Ce que n’aura pas l’occasion de faire le “pirate” convaincu de fraude lorsque la justice administrative privée (soin aux FAI de mettre en œuvre la riposte graduée) sera mise en place. Il n’aura pas l’occasion de gloser sur “le mercantilisme le plus noir et le plus épais” (sic!) des artistes. Chapeau l’argument pour un parti aux commandes du gouvernement!

Une loi et une justice pour tous!

Avatar

franck.d

26 février 2009 à 23 h 43 min

J’allais perdre mon temps à dire un truc intelligent à cette dame, quand j’ai par mégarde cliqué sur son blog, et que je suis tombé sur son portrait. C’est l’équivalent visuel d’une dose massive de bromure de sodium, je vais avoir besoin d’un peu de temps pour m’en remettre, alors je rédigerai quelque chose une autre fois; en vous remerciant de votre compréhension.

Avatar

Florence Soriano-Gafiuk

27 février 2009 à 11 h 50 min

C’est avec une surprise sans borne que je prends connaissance des reproches que m’adressent les blogueurs issus de l’écurie de Monsieur Soren. Ainsi donc, mon argumentaire serait inexistant, et mes remarques vides et infondées. Ainsi également, il y aurait pratique déloyale à m’amuser des styles défaillants de mes interlocuteurs, de leurs cheminements intellectuels exotiques ou de leurs conclusions finales saugrenues. De fait, il apparait que mes propres modes d’expression sont abondamment commentés sur l’un ou l’autre site où j’ai eu le plaisir d’intervenir, et je puis vous assurer que ma prétendue intransigeance n’est rien comparée à celle de mes contempteurs de rencontre !

Pour mettre les choses au point, répétons encore que personne à l’UMP ne songe à nier l’universalité de la Loi, à laquelle nul ne saurait se soustraire. Dans cette logique, chacun est prié de considérer cette malheureuse affaire impliquant le groupe MGMT pour ce qu’elle est, à savoir une péripétie transitoire, une anectote fugace née d’une erreur technique reconnue par tous, et à laquelle toutes les personnes de bonne volonté se sont efforcées d’emblée d’apporter une réponse. Refuser les mains tendues et tenter par tous les moyens d’instrumentaliser cette histoire pour faire apparaître quelque membre de notre formation comme un despote omnipotent, fier de mépriser la loi et de s’en faire valoir, tout cela est d’un ridicule consommé, et sent la fabrication la plus grossière et la manipulation la plus éhontée.

Quant au groupe et à leur avocate, quels buts poursuivent-ils, au fond ? Las de nous interroger à ce sujet, nous nous sommes décidés à examiner de plus près les oeuvres impérissables que constituent les Lyrics des artistes évoqués, afin d’en apprendre davantage sur leurs personnes et leurs motivations.

Pour l’édification des lecteurs non anglicistes, voici un petit extrait tiré de la prose des idoles de Monsieur Soren : “Faisons de l’argent, trouvons des mannequins pour épouses. Je m’installerai à Paris, m’enverrai de l’heroïne, et coucherai avec les stars. Tu as le contrôle sur l’île et la cocaïne…”.

Joyeux programme en perspective !

Florence Soriano-Gafiuk

Avatar

Juwai

27 février 2009 à 12 h 10 min

Après un premier paragraphe à peu près vide de sens (croyez-vous sincèrement pouvoir agiter vos états d’âme comme une muleta ? Soyez surprise, soyez offusquée, soyez amusée, on s’en fout), voilà que vous accusez Soren (vraiment, laissez tomber le “Monsieur”) de les idôlatrer…
Euh… je dois être d’une stupidité sans borne car il ne m’a pas semblé que ce soit Soren qui aie choisi d’animer l’un de ses meetings avec une chanson des MGMT puis d’en diffuser l’enregistrement sur Internet.
Je rajoute même que “l’extrait [que vous citez est] tiré de la prose des idoles” choisies par l’UMP. Ce serait donc l’UMP qui ferait l’apologie indirecte de l’argent, du sexe facile, de la drogue… et non Soren.
Bref, ce groupuscule politique a choisi inconsidérément un groupe musical qui a la faiblesse d’être un peu subversif et c’est la faute de Soren ?

Avatar

Soren

27 février 2009 à 12 h 11 min

Décidément mon cœur balance entre la consternation et l’éclat de rire. Dans votre dernier paragraphe, vous me reprochez d’idolâtrer un groupe de rock indépendant parce que leur nom apparait dans trois articles sur mon blog ? Décidément, vous avez le sens de la mesure.

Vous accusez donc MGMT de prôner les drogues dures et la débauche continue. Pour commencer, je trouve consternant de vous imaginer à chercher dans les textes du groupe le passage qui apparaitrait comme le plus subversif, condamnable ou critiquable.

Mais puisque vous résumez l’ensemble du travail musical du groupe à ce seul passage, chère Florence, pourriez-vous me rappeler quel groupe a été utilisé pour sonoriser les meetings politiques de votre parti ? Est-ce ma faute à moi si l’UMP se sert d’artistes faisant la promotion de la drogue et de la débauche ?

Avatar

Tan

27 février 2009 à 12 h 14 min

Non …. faut pas… C’est trop facile… retient toi… Arghhhhhhh c’est trop fort, je peux pas…
Tant pis j’aurai essayé, c’est facile mais je me lance…
Vous dites m’dame que ce groupe de jeunes musiciens explique dans ses chansons, je cite “Faisons de l’argent, trouvons des mannequins pour épouses. Je m’installerai à Paris …”
Euh, qui c’est qui l’a fait, qui est passé de Neuilly à Paris et qui épouse des ex-mannequins fortunées, en multipliant son salaire?

N’y faut-il pas voir une forme d’ironie, plutôt qu’une apologie aux mariages avec des “créatures” ainsi qu’à la prise de substances prohibée?

Pourquoi l’UMP à t’il choisi ce groupe comme virgule musicale dans ces séminaires et autres congrés?
Vous avez raison de souligner que ce groupe n’est pas correct dans ses lyrics, m’enfin, la personnalité et les déclarations de Doc Gynéco sur les substances illicites n’avais pas l’air de choquer à l’époque de la campagne électorale…
Comment qu’elle refais le monde, la Florence…
Merci donc pour cette réponse, j’attends la prochaine, et j’espère me bidonner autant…

Avatar

Soren

27 février 2009 à 12 h 41 min

D’ailleurs Florence, puisque vous jugez la qualité d’un artiste ou d’un groupe à l’aûne de leurs paroles, vous devez forcément être scandalisée par les mots de Boris Vian, “Le Déserteur” ?

Et je n’ose imaginer votre rage à l’écoute de “Tu es ma came” de Carla Bruni, l’épouse de notre cher président, faisant une comparaison hasardeuse avec la “blanche colombienne” ! Un épisode fâcheux pour les relations franco-colombiennes d’ailleurs…

Bref, à ce petit jeu, on pourrait continuer longtemps : “Les villes de solitude”, où Michel Sardou affirme avoir “envie de violer des femmes”, et “Les vieux mariés”, au ton perçu comme très patriarcal. Là aussi, votre sang ne doit faire qu’un tour.

Et ne parlons même pas alors de Doc Gynéco, un soutien “actif” de Nicolas Sarkozy ! Rien que son nom est un quasi appel à la subversion… alors je ne vous parle même pas du contenu de ses chansons, chère Florence !

Allons, allons… :).

Avatar

Florence Soriano-Gafiuk

27 février 2009 à 13 h 00 min

Ca, naturellement, il fallait s’y attendre !

Si on veut utiliser la musique de MGMT parce qu’on la trouve jolie… c’est mal !
Si au contraire, on a une lecture critique de l’une ou l’autre de leurs productions… c’est mal !
Et si on veut les indemniser pour avoir usé de leurs oeuvres… c’est sans espoir !

Pas très constructif, tout ça ! Ca sent même le parti pris à plein nez !

Ceci dit, les animateurs de l’UMP ont choisi en conscience une musique qui leur semblait en adéquation avec leur époque, comme ceux du parti socialiste l’ont fait avec leur propre sensibilité au profit de Ségolène Royal, avec le curieux résultat que voici :

http://www.yazerty.net/les-jeunes-socialistes-en-chanson-avec-segolene-royal-une-rose-un-projet-une-femme

Beaucoup mieux, cela va sans dire…

Florence Soriano-Gafiuk

Avatar

M-Fett

27 février 2009 à 13 h 48 min

Franchement, je ne suis pas la pour avoir raison, contrairement à vous madame Soriano-Gafiuk, ce que je constate c’est que les critiques qui ont pu vous être faite restent sans effet et que la seule voie que vous semblez retenir pour le débat est un ensemble de technique et méthodes visant à rabaisser l’adversaire. Si ce n’est pas le cas, retirez simplement de vous prochains commentaire ces “petites phrases” qui font le malheur de notre Président. (le principe de tourner 5 fois ou plus sa langue dans sa bouche peut aussi se valoir pour les blogs ? :) )

Sinon pour les méthodes employées, oui elles frisent la limite de ce qui est acceptable dans un débat d’idée… (critiquer le style et l’orthographe, c’est quand même pas ce qui fait avancer le débat, quand même !).

Je vais peut être vous surprendre, mais je pense effectivement que cette histoire est née d’une grosse “boulette” administrative, que tout le monde pensait bien faire. Malgré ceci, l’avocate (coup de pub ou pas) est dans son droit en réclamant réparation.

Ce que je commence a me dire (ce que je ne pensais pas à l’origine): C’est que vue la réaction que cela suscite, c’est qu’il doit y avoir quelque chose de pas très net. (point sensible, danger… ? pourquoi tant de réactions).

Ce qui est sans espoir c’est de ne pas comprendre qu’en tout propos que vous tiendrez vous pourrez trouver un contradicteur. Cela s’appelle la différence.
De plus que les gens prennent parti, heureusement, c’est qu’ils sont capable de penser et de choisir ? (petit clin d’œil: on se demande qui a pris parti dans cette histoire :) )

Et sinon concernant l’écran de fumée final, je ne vous réciterai pas une fois de plus Arthur Schopenhauer, franchement… Ségolène et le PS … c’est rigolo, mais hors sujet :)

C’est marrant comme technique et je ne suis pas sur que cela appuie votre démonstration.
Pourquoi ne pas simplement répondre ce qui est prévu par l’UMP qui compte évidemment respecter la loi et réparer l’erreur …

Ex: Quand on emboutit la voiture de devant sans faire exprès, on va quand même faire un constat. C’est une “boulette”, ok, ca fait cher… ok… mais c’est comme ça pour tout le monde.

Tout le monde se souvient encore des “boulettes” de Ségolène… d’un coté on a le droit de s’amuser, mais pas de l’autre ? Rhooo… quand meme, on peut au moins reconnaitre que ça peut faire sourire… (Je sais c’est mal de se moquer du malheur des autres… je vais faire pénitence sur le champ) :)

Bien cordialement
M-Fett

PS: Je ne suis pas Blogueur, juste Surfeur… (non je ne suis pas Brice de Nice non plus :p)
Merci a l’auteur de ce site pour ses posts.

Avatar

Soren

27 février 2009 à 13 h 52 min

Florence, de tous les intervenants qui participent ou qui ont participé à la discussion, vous êtes l’unique personne à avoir déplacé le débat sur le contenu des chansons de MGMT, en allant jusqu’à rechercher sur Internet une traduction de quelques lignes d’une des chansons du groupe pour en tirer quelques conclusions générales et hâtives sur les valeurs que porterait le groupe ou l’hypothétique passion et idolâtrie que j’entretiendrais à leur égard. Ne jouez donc pas les candides parce que j’intègre naturellement dans votre réflexion des artistes français (je n’allais quand même pas citer Eminem, Bob Marley ou Trust :)), parfois très proches du président de la république. Ou alors votre réflexion à deux poids, deux mesures, en fonction des artistes considérés ? Ne vous en prenez qu’à vous même et ne venez pas vous plaindre parce que je vous suis dans votre démarche.

Comprenez bien : votre parti a tout à fait le droit d’utiliser les musiques qu’il souhaite pour sonoriser ses évènements politiques du moment que les ayant-droits y trouvent leurs comptes. J’ai d’ailleurs précisé dans mes différents billets que le règlement à la Sacem pour la diffusion du morceau avait bien été effectué. J’aurais très bien pu mentir par omission et ne jamais mentionner ce point précis.

En réalité, ce qui agite mon blog depuis quelques jours c’est l’”oubli” de l’UMP ou sa méconnaissance du droit : en effet, d’autres droits s’appliquent lors de l’enregistrement et la diffusion d’une piste sonore dont une partie est protégée par le droit d’auteur. Vous allez peut-être m’accuser d’être un odieux affabulateur, mais il me semble que ce n’est pas la première fois que ça arrive à l’UMP. Et à quelques jours de l’arrivée de l’Hadopi devant le parlement, projet porté par les membres de l’UMP, reconnaissez que l’affaire prend une autre dimension et a une saveur toute particulière.

Que vous souhaitiez avoir une lecture critique de la chanson c’est une chose, mais vous le faites étonnamment à un moment de la discussion fort inopportun. À cet instant, le seul but est alors de discréditer autant que possible votre interlocuteur en lui associant une passion imaginaire. Et par dessus le marché, je serais un soutien indéfectible à MGMT parce que j’ai cité le groupe trois fois dans ces lieux. Pardonnez-moi, mais pour une mathématicienne de votre niveau, votre raisonnement est quelque peu caduc.

Autrement, vous conviendrez que je n’ai pas évoqué dans les pages de ce blog cette histoire de règlement à l’amiable entre l’UMP et MGMT avec le paiement symbolique d’un euro. Ne me faites donc aucun procès d’intention en m’accusant de parti pris.

Enfin, je profite de votre exemple des jeunes socialistes pour vous rappeler que si je ne partage pas certaines idées de votre mouvement, cela ne veut pour autant pas dire que je suis absolument dans le “camp” adverse. Cela ne vous a jamais effleuré que je pouvais avoir un avis critique sur tel ou tel parti, sans pour autant être dans la mouvance de l’un d’entre eux ? Lisez donc les archives de mon blog.

Avatar

Tan

27 février 2009 à 13 h 56 min

Un petit détail …
Vous dites” Et si on veut les indemniser pour avoir usé de leurs oeuvres… c’est sans espoir !”
User = utiliser.
Abuser = utiliser sans en avoir le droit.
Je pense que abuser conviens mieux dans ce contexte précis.
Autrement, et c’est vrai que je suis de “parti pris”, je n’ai aucune envie d’aider de façon constructive l’UMP, surtout dans logique concernant l’internet et son affiliation aux majors.
Celà dit, grosse rigolade sur l’extrait que vous proposez !!! C’est culcul la pralinesque période soeur sourire, un grand moment de détente.
Celà dit, c’est légal, ce qui n’est pas le cas de l’UMP…

Avatar

Florence Soriano-Gafiuk

27 février 2009 à 16 h 07 min

Bien, je vois que les tensions s’apaisent, et j’imagine que j’ai moi-même, par mon ardeur argumentaire, contribué parfois à aviver des débats qui, sans doute, auraient gagné à être menés avec davantage de calme et de sérénité.

En tout cas, bravo à Soren pour sa maîtrise, et sa volonté de conserver un peu de réserve, et surtout de sens critique appliqué dans toutes les directions, et non de manière sélective, à l’image d’autres intervenants moins soucieux de cohérence et de probité.

Ce que je retiens de cette affaire, c’est qu’il y a effectivement eu faute, et qu’il serait vain de le nier. D’autre part, chacun a bien compris qu’il s’agit à la base d’une bourde technique, et de rien d’autre. Toute tentative ultérieure de lui attribuer une signification particulière relève de manipulations évidentes.

Un autre fait avéré est le suivant ; les tenants de cette inconséquence ont immédiatement reconnu les faits, et cherché à réparer leur bévue.

A la lumière de ces observations, il apparait donc que toute cette affaire est finalement bénigne, et ne justifie guère le tapage qui a été mené sur le sujet.

Quant aux conseils de circonspection adressés à l’UMP, qui devrait “balayer devant sa porte” au moment où les débats vont bon train à propos de la loi Hadopi, il est clair qu’il s’agit là d’une recommandation de bon sens, et qu’une formation prônant le respect d’une règlementation se doit de faire preuve de la plus grande vigilance quant à l’observance de ladite règlementation par ses propres membres !

Florence Soriano-Gafiuk

Avatar

m0sfet

27 février 2009 à 16 h 59 min

[quote]Pour l’édification des lecteurs non anglicistes, voici un petit extrait tiré de la prose des idoles de Monsieur Soren : “Faisons de l’argent, trouvons des mannequins pour épouses. Je m’installerai à Paris, m’enverrai de l’heroïne, et coucherai avec les stars. Tu as le contrôle sur l’île et la cocaïne…”.[/quote]

Juste pour vous rappeler que dans les soutiens de l’UMP, il y a notamment :

- un cocaïnomane notoire (Jean Philippe SMET),
- un champion de l’apologie du cannabis (Bruno BEAUSIR).

Alors la belle morale, on peut se la mettre bien profond dans le nez, pas vrai.

Avatar

cld7

28 février 2009 à 1 h 02 min

@Florence Soriano-Gafiuk
enfin un post de votre part presque sans Mépris , une seule phrase un peu “limite” qui aurait ou être évitée ( d’autres intervenants moins soucieux de cohérence et de probité)
Merci cela fait plaisir de lire enfin des propos respectueux sans persiflage

Avatar

NCLS

2 mars 2009 à 11 h 41 min

La Florence est en train de dévenir un véritable mythe sur le web 2.0 :) Dommage pour elle que cela se fasse à ses dépends…

Avatar

NCLS

2 mars 2009 à 11 h 56 min

La Florence est en train de dévenir un véritable mythe sur le web 2.0 :) Dommage pour elle que cela se fasse à ses dépends… Enfin j’espère qu’elle sera au moins récompenser pour avoir écumé le web à la recherche de tout site, blog, etc. qui faisait écho de l’ignoble piratage auquel c’était livré son parti (le terme “ignoble” n’a que pour objectif d’exciter Flo, oui je sais je ne suis qu’un pauvre troll) et d’y avoir par 32 fois répondu de sa plume (virtuelle) assassine: pour ma part je la verrais bien à l’assemblé nationale dans quelques années. Sa prose, aussi belle sur la forme, que vide sur le fond, y sera certainement très appréciée :)

Avatar

NCLS

2 mars 2009 à 13 h 33 min

La Florence est en train de dévenir un véritable mythe sur le web 2.0 :) Dommage pour elle que cela se fasse à ses dépends… Enfin j’espère qu’elle sera au moins récompenser pour avoir écumer le web à la recherche de tout site, blog, etc. qui faisait écho de l’ignoble piratage auquel c’était livré son parti (le terme “ignoble” n’a que pour objectif d’exciter Flo, oui je sais je ne suis qu’un pauvre troll) et d’y avoir par 32 fois répondu de sa plume (virtuelle) assassine: pour ma part je la verrais bien à l’assemblé nationale dans quelques années. Sa prose, aussi belle sur la forme, que vide sur le fond, y sera certainement très appréciée :)

Avatar

Florence Soriano-Gafiuk

4 mars 2009 à 19 h 53 min

Comme promis tantôt, j’ai placé sur mon propre blog un petit billet consacré à la loi Hadopi.

Rendez-vous là-bas à ceux que tente un petit échange d’idée sur ce thème !

Florence Soriano-Gafiuk

Avatar

cld7

29 avril 2009 à 1 h 10 min

un petit “UP” et un bonsoir en passant

32500 euros
source
http://www.pcinpact.com/actu/news/50583-affaire-mgmt-ump-dommages-interets.htm

Avatar

Soren

29 avril 2009 à 15 h 11 min

@ cld7 : effectivement, j’avais lu cette brève récemment :). L’UMP évite un procès, mais avoir un relatif déficit d’image sur cette affaire :).

Avatar

cld7

29 avril 2009 à 21 h 10 min

:)

Un avis à donner ?

top