Mind Overflow

Si vous ne voulez pas qu’on le sache, mieux vaut encore ne pas le faire

Cyber-guerre en Europe

Posté par Soren Le 18 - mai - 2007

Rien ne va plus entre l’Estonie et la Russie.

Après la décision de déboulonner unilatéralement un ancien monument dédié à l’Armée Rouge, malgré les manifestations en Estonie et les protestations vigoureuses de Moscou contre la décision de Tallinn, le conflit larvé entre les deux pays s’étend inexorablement sur Internet. Une nouvelle phase commence, suffisamment grave pour être au menu du prochain sommet UE-Russie.

Comme représailles, après les réclamations officielles, de nombreux sites estoniens furent indisponibles (banques, médias, institutions) à cause d’un attaque généralisée usant de la technique du DdS (Deni de Service) qui consiste à surcharger fortement un serveur informatique pour le rendre inutilisable, empêchant ainsi les internautes d’envoyer des requêtes à ce serveur.

La réponse des hackers estoniens ne se fit pas attendre puisque plusieurs sites web furent également indisponibles, à l’image de Kommersant (un quotidien) ou Echos
(une radio). Cette guerre cybernétique a même connu un pic le 9 mai dernier, date anniversaire de la victoire russe sur le nazisme.

Pour l’Estonie, le commanditaire est clairement identifié : Il réside au Kremlin. Après les ministres de la Justice et des Affaires Etrangères, c’est carrément le président estonien, Toomas Hendrik Ilves, qui a laissé entendre qui était le coupable : “En Europe, on n’a pas l’habitude d’organiser des cyber-attaques contre les sites des administrations d’autres pays“.

Et pour un pays aussi dépendant de l’informatique ce pays balte, ça s’apparente à un acte de guerre, à tel point que Tallinn a fait appel à l’Union Européenne et à l’OTAN pour contenir les velléités russes et l’aider à se défendre. Le secrétaire général de l’Organisation Atlantique a pour sa part exprimé sa préoccupation et a décidé d’envoyer trois experts sur place.

Il faut remonter à l’été 2006 lors de la guerre israélo-libanaise pour se remémorer la dernière cyber-guerre : A l’époque, Israël attaquait les sites liés au Hezbollah ainsi que les sites critiques à l’égard de la politique israélienne, à l’image du Réseau Voltaire. Les hackers anti-guerre visaient, eux, les sites officiels israéliens ou américains.

Mais si preuve est faite que l’Etat russe est impliqué dans cette attaque, cette offensive deviendra alors le premier affrontement informatique d’un pays contre un autre.

Partagez cet article !
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Mixx
  • Google
  • Live
  • Ping.fm
  • Scoopeo
  • Technorati
  • Tumblr
  • TwitThis
  • Wikio
  • MySpace

2 commentaires

  1. Daniel dit :

    A noter la parution le 20 octobre 2007 de l’ouvrage intitulé “La guerre de l’information”, par Daniel Ventre -CNRS, publié aux éditions Hermès-Lavoisier,

    L’ouvrage traite de la guerre de l’information aux Etats-Unis, en Chine, au Japon, à Singapour, en Inde, en Russie.

    http://www.lavoisier.fr/fr/livres/index.asp?texte=2746218830&select=isbn&from=Hermes

  2. Soren dit :

    Merci de m’informer de la parution de cet ouvrage, ces thèmes m’intéressant au plus haut point :)

TrackBacks / PingBacks

    Laisser un commentaire

    Version Audio
    Recharger l'image
    Sponsors